Les troubles de la communication

La dyspraxie verbale

La dyspraxie est un trouble neurodéveloppemental de la parole qui affecte la programmation, la planification et la coordination des mouvements nécessaires à la production des sons. Ce trouble se manifeste en l’absence de faiblesses musculaires ou de paralysie. En d’autres mots, l’enfant dyspraxique sait ce qu’il veut dire, mais son cerveau n’est pas en mesure de placer sa bouche (ex. : lèvres, langue, mâchoire, palais) et d’enchaîner les sons avec facilité pour exprimer les mots clairement.

 

L’enfant dyspraxique éprouve des difficultés à prononcer les mots de façon précise et constante, de sorte que son intelligibilité, c’est-à-dire sa capacité à se faire comprendre par son entourage, s’en trouve généralement affectée de façon significative. Il peut omettre et/ou transformer des sons, produire un même mot de plusieurs façons différentes, tâtonner pour bien placer sa bouche afin de produire des sons, de sorte qu’il doit fournir des efforts considérables pour arriver à s’exprimer clairement. De façon générale, plus les mots sont longs, plus il y a de mouvements à exécuter et plus c’est difficile pour l’enfant.

 

La dyspraxie verbale peut être accompagnée de difficultés d’alimentation et/ou de difficultés au niveau d’autres gestes oraux tels que contrôler sa salive, mastiquer, souffler, boire ou se moucher (dyspraxie orale).  Il n’est également pas rare qu’un enfant dyspraxique présente également un trouble de langage ou alors que sa dyspraxie affecte aussi d’autres gestes (ex. : découpage, calligraphie, pédaler, etc.).

Quand consulter ?

  • Le jeune enfant babille peu ou pas.

  • L’enfant démontre un retard dans l’acquisition des mots ou dans la production des sons.

  • Son répertoire de consonnes et de voyelles est peu varié.

  • L’enfant présente des difficultés à enchaîner les sons et les syllabes pour produire les mots, et plus particulièrement les mots longs et les énoncés plus complexes.

  • L’enfant démontre des difficultés importantes à se faire comprendre par son entourage.

  • L’enfant fait des efforts pour bien placer sa bouche afin de dire des sons et des mots (tâtonnement).

  • L’enfant simplifie les mots ou a tendance à produire un même mot de multiples façons.

  • L’enfant présente de problèmes au niveau de l’alimentation.

Références:

- Apraxia-kids.org

- American Speech-Language-Hearing Association, ASHA.

- Parole et dyspraxie

Définition